Naissance et évolutions du label Vosges terre textile

Vosges terre textile est né d’un constat : les producteurs textiles vosgiens détiennent une réputation étroitement liée à leurs savoir-faire, qui eux-mêmes résultent d’une combinaison entre Terroir, Innovation et Passion, mais ils ne parviennent pas à endiguer l’utilisation de leur réputation par des marques qui n’ont plus rien de vosgien que leur nom.

Las de voir fleurir à Gérardmer et dans d’autres communes vosgiennes des boutiques prétendant vendre le « véritable Linge des Vosges », les producteurs vosgiens décident en 2008 de se fédérer autour du Syndicat Textile de l’Est pour créer la 1ère « AoC Industrielle ».

Pendant 2 ans, ils travaillent sur un référentiel « Entreprise » et un référentiel « produit » permettant de garantir au consommateur que le produit labellisé qu’il se procurera sera réellement et authentiquement fabriqué dans les Vosges.

C’est ainsi qu’ils mettent en place leur propre règle pour définir le « made in Vosges » en faisant le choix de considérer l’ensemble de la chaîne de fabrication et pas seulement une seule « opération de transformation » comme c’est le cas pour le « made in France » (origine douanière des marchandises).

Dès lors, ils s’imposent que le produit subisse au minimum 75% des étapes de fabrication dans les Vosges, dans la pure tradition et le respect environnemental, social et écologique induits par une fabrication française.

En 2011, le labelVosges terre textile‘ est lancé officiellement. L’adhésion est totale : plus de 90% de la filière textile vosgienne y adhère et le million de produits labellisés est atteint dès la première année.

Concernés par les mêmes problématiques et séduits par la transversalité et la transparence de la démarche, les producteurs alsaciens emboîtent le pas aux vosgiens. Le Syndicat Textile de l’Est met à la disposition des producteurs alsaciens ses référentiels « Entreprise » et « Produit ». Ces derniers apportent leurs idées pour améliorer et adapter les référentiels aux produits alsaciens. Un travail d’échanges est mené pendant plusieurs mois et aboutit début 2013 à la validation d’un socle commun qu’ils nommeront ‘terre textile’.

Alsace terre textile est lancé officiellement à Mulhouse en novembre 2013.

Grâce au soutien financier de la DGE, en 2014 les industriels du Nord se rapprochent de ‘terre textile’ et décident à leur tour de décliner le label dans leurs régions.

Fin 2014, c’est au tour des producteurs de Roanne et Rhône-Alpes de se réunir autour d’UNITEX pour utiliser ‘terre textile’ dans une région étendue : Rhône-Alpes Auvergne.

Désormais, ce sont 4 des 6 principales régions textiles de France qui se sont fédérées autour du label.

Toutes ensembles, elles forment la fédération ‘terre textile’ dont le but est de faire naître et connaître un label national : ‘France terre textile‘.