Garnier-Thiebaut co-invente le Banc 3.0

Garnier-Thiebaut se lance dans les textiles 3.0 et co-invente avec le Designer Amaury POUDRAY et les entreprises Structures, Armor et Choletaise de Fabrication : le banc 3.0.

L’idée : reconstituer un espace de convivialité, isolé qui protège du soleil tout en captant son énergie pour la rediffuser.

Garnier-Thiebaut agréée Vosges terre textile co-fabrique un banc 3.0

Le Banc 3.0 ; un projet d’open-innovation

Présenté début juillet 2017 à Bercy lors d’une démonstration de différents projets d’open-innovation pour le textile de demain, le Banc 3.0 est un concentré de savoir-faire et de technologies. Grâce à son film photovoltaïque, il est capable de convertir en lumière l’électricité captée le jour. Cette énergie est stockée dans des batteries qui se trouvent elles-mêmes dans les accoudoirs ! De Nuit, l’électricité est transmise via les fibres optiques tissées dans le textile du banc.

Fabriqué à partir d’une structure en bois, ce banc reconstitue un espace de convivialité, isolé qui protège du soleil tout en captant son énergie pour la rediffuser.

A terme, le banc pourra aussi permettre de recharger un téléphone.

Garnier-Thiebaut agréée Vosges terre textile co-fabrique un banc 3.0

Un produit ultra technique qui mêle design, photovoltaïque, fibre optique et fabrication française

Sous l’impulsion du R3iLab et de son projet TexTILE, ce meuble a nécessité la collaboration de 5 industriels et un designer :

  • L’entreprise Garnier Thiebaut a travaillé sur le tissage de la fibre optique
  • La Société Choletaise de Fabrication a travaillé sur la fabrication de sangles, pour en faire une assise 
  • Structures a travaillé sur les connectiques et l’éclairage LED
  • AD Confection a cousu les éléments textiles
  • Armor a conçu le “tile” : une tuile intelligente réalisée à partir d’un tissu sur lequel est appliqué un film photo voltaïque
  • Amaury Poudray, spécialisé dans la conception de mobilier et l’aménagement intérieur a conçu l’ensemble
Garnier-Thiebaut agréée Vosges terre textile co-fabrique un banc 3.0

Un Défi pour Garnier-Thiebaut

« Sur la partie Garnier-Thiebaut », Paul DE MONTCLOS explique que « l’enjeu a été d’intégrer la fibre optique dans le tissu. La fibre optique est extrêmement fragile et nos métiers à tisser n’étaient pas adaptés, il a fallu du travail, de l’acharnement et des heures et des heures d’essais pour y parvenir ! »

Ce premier prototype a le mérite d’exister, même si, de l’aveu de Paul DE MONTCLOS, un tel banc n’a pas vocation à être commercialisé. « Chacun d’entre nous a pu voir les contraintes à adapter nos procédés de production pour un projet collaboratif de cette sorte. Cette collaboration a surtout permis de mieux nous connaitre et de créer des partenariats sur des sujets qui nous sont propres. » 

Vosges terre textile, le label de la fabrication locale et responsable présente :