Le fabricant français Bleuforêt se développe en France et à l’international

Voilà plus de 2 ans que le fabricant vosgien de chaussettes et collants haut de gamme BLEUFORÊT déploie un vaste plan de développement commercial basé sur la multiplication des points de vente. Interviewé en juin dernier par le Journal du Textile, Vincent MARIE, le Président du Directoire, confiait que : “cette stratégie vient compenser l’affaiblissement de certains de nos circuits de distribution traditionnels”. Il nous explique plus en détails ses ambitions :

Des chaussettes et collants labellisés Vosges terre textile, dans les villes les plus attractives de France

Après avoir ouvert deux boutiques à Paris en avril dernier et une autre tout récemment rue Tronchet, Bleuforêt détricote le fil de sa stratégie en ouvrant, cet hiver, de nouveaux concepts stores à Chamonix et à Metz, deux villes françaises attractives et dynamiques. Puis, ce sera le tour de Bordeaux et Annecy d’accueillir la marque de collants et chaussettes made in France.

“Nous souhaitons, d’ici 2021, ouvrir une vingtaine de boutiques aux couleurs de Bleuforêt pour présenter à nos clients l’ensemble de nos collections, nous explique Vincent MARIE. Les circuits de la grande distribution ne commercialisent qu’une partie de notre collection, nous réalisons jusqu’à 50 modèles par saison, et la grande distribution n’en sélectionne qu’une demi douzaine. C’est presque frustrant ! Et puis, pour nous, c’est aussi un véritable pari sur l’avenir. Les chaînes d’hypermarché représentent notre principal débouché (NDLR : 60% en terme de volume) mais elles connaissent actuellement de grosses difficultés, et font le choix de réduire notamment leur offre dans les rayons textiles. Il nous faut anticiper pour compenser ces baisses de commande.

Les valeurs de Bleuforêt : qualité, créativité et proximité en fil conducteur

Une paire de chaussettes Bleuforêt est vendue en moyenne 8 à 12 euros. A ce prix, impossible de tricher, il faut justifier la différence, d’autant que la marque est en concurrence directe avec des petits prix. Vincent MARIE raconte : “il ne faut pas simplement être une marque made in France, même si cela fait partie intégrante de notre ADN et de notre histoire. Il faut apporter la qualité et la créativité pour fidéliser nos clients. Avec nos boutiques, nous pourrons proposer l’intégralité de notre collection Premium (NDLR : soit 50 modèles de paires homme et 60 modèles de paires femme) et notre nouvelle gamme de collants fins. Avec l’expérience des boutiques de Paris et Lyon, nous avons trouvé une bonne formule : des implantations dans des rues passantes, des surfaces de 20/25 m² pour minimiser les baux, et un responsable de boutique expérimenté et autonome. Car il est totalement libre de choisir dans la collection, les articles qui vont plaire à sa clientèle. Ce qui est essentiel, c’est de pouvoir être au plus proche du client, comprendre ce qu’il recherche et lui apporter les conseils dont il a besoin“.

Le fabricant français Bleuforêt marche aussi à l’international

Cette stratégie de développement de réseau de boutiques ne se limite pas à l’Hexagone. En effet, le fabricant vosgien a aussi pour ambition d’ouvrir des magasins en Europe. Même si ce n’est pour l’instant qu’à l’état de projet, le Président du Directoire compte bien augmenter son chiffre d’affaires au-delà des frontières françaises. La marque Bleuforêt est déjà distribuée en Italie, au Canada, Mexique, Japon, Suède, Etats-Unis et … Chine ! L’export représente 1/4 de son chiffre d’affaires et devient un axe important de développement pour la marque Frenchy. Son site internet est d’ailleurs traduit en 4 langues.

La Suisse et la Belgique seraient dans le viseur du fabricant vosgien qui entend faire rayonner à travers le monde sa vision de la chaussette française : urbaine, contemporaine, audacieuse et labellisée Vosges terre textile.