Le fabricant vosgien de vêtements professionnels Berjac enchaîne les success stories

L’année dernière, à la même période, Berjac recevait une commande d’un distributeur japonais dont l’histoire était rocambolesque ! Cette année encore, le fabricant vosgien de vêtements professionnels s’étonne de sa bonne étoile.

L’histoire commence, encore une fois, dans le bureau de Brigitte METZ, la PDG de Berjac et Fabrice BIZE, son directeur général, à Dogneville lors d’une banale visite d’un client.

Une veste technique fabriquée dans les Vosges par 3 producteurs engagés dans Vosges terre textile

C’est comme un coup de foudre, un coup de cœur au premier regard… M. BOURGUIGNON, chargé des moyens généraux chez Vosgelis rendait visite à l’entreprise Berjac pour trouver une veste pour équiper ses 220 collaborateurs. Il explique au micro de ViàVosges : “Quand j’ai vu cette veste fabriquée intégralement dans les Vosges, j’ai su que ce serait elle que mon directeur choisirait, elle et aucune autre. Elle véhicule toutes les valeurs qui nous animent : le circuit court, le développement local, la préservation des emplois vosgiens. Nous sommes attachés aux impacts que nous pouvons avoir sur notre environnement, alors une veste labellisée Vosges terre textile, fabriquée, à 50 km à la ronde, peut-être même par des personnes que nous logeons, c’était pile ce dont nous avions besoin !“.

Et dire qu’une semaine plus tôt, cette veste n’existait pas. C’est un véritable coup de chance.

En effet, la veste que Thomas BOURGUIGNON a vue n’était qu’un prototype tout juste sorti de l’atelier de confection. Elle attendait sur le bureau de Brigitte METZ pour être examinée par la dirigeante, ingénieure textile de formation et vérifier qu’elle respectait bien le cahier des charges. 

Tout ça ne serait jamais arrivé sans Vosges terre textile, c’est grâce au label que nous avons rencontré les dirigeants de Maille Verte et de Crouvezier Développement. Sans lui, nous n’aurions jamais travaillé ensemble !

Visite virtuelle de l'atelier de confection Berjac

Fabrice BIZE, le directeur général de BERJAC nous raconte : “ça fait plus d’un an que nous travaillons avec nos confrères sur cette veste Softshell. Maille Verte des Vosges avait envoyé 2 mètres de tricots à Crouvezier Développement pour faire un essai de contre-collage et de traitement déperlant qui venait de nous les transmettre à son tour. Nous venions juste de l’assembler, nous avions peur que les aiguilles ne soient pas assez résistantes et qu’elles ne parviennent pas à percer la double couche“. Brigitte METZ ajoute : “Nous ne pensions pas la proposer à la vente avant 3-4 mois, le temps de régler des détails, créer la fiche produit, la référencer dans notre catalogue. Nous avons dut faire en 10 jours, ce que nous réalisons habituellement en plusieurs mois !

Car les 200 vestes seront livrées au Printemps. Un modèle pour femme, avec une coupe plus cintrée est en cours de création

labellisée Vosges terre textile, la veste Softshell est fabriquée dans les Vosges dans un périmètre de 50 km

La veste est labellisée par l’appellation d’origine Vosges terre textile, qui garantit que le produit est authentiquement fabriqué dans les Vosges selon des critères de qualité, traçabilité, l’innocuité et développement durable.

La création de ce vêtement, c’est surtout le fruit d’une rencontre et d’une volonté de 3 industriels, qui ne se seraient jamais rencontrés sans l’appellation d’origine Vosges terre textile :

  • Maille Verte des Vosges qui a assuré la teinture et le Tricotage des 2 couches qui composent la SoftShell (couche en polyester pour la face externe, couche duveteuse pour la face interne)
  • Crouvezier Développement qui a réalisé le contre-collage des 2 couches et le traitement déperlant sur la face externe
  • Berjac qui a dessiné le modèle, puis tracé, coupé et cousu la double couche pour confectionner la veste

C’est quoi une veste Softshell ?

C’est une veste très technique explique Brigitte METZ, elle est chaude, résistante à l’eau, respirante et souple. C’est un peu la Roll Royce du vêtement de travail.

Tout d’abord, ces vêtements sont apparus au début du 21ème siècle pour les sports d’extérieur comme la randonnée et l’escalade. Les sportifs avaient (et ont encore) besoin de vêtements adaptables, capables de les isoler suffisamment du froid et de l’eau, sans les enfermer dans un tissu trempé par leur propre transpiration. Pour ceux qui travaillent en extérieur, ce dernier paramètre est important. Dans le vêtement de travail, on parle de respirabilité. 

Pour obtenir cet équilibre entre imperméabilité et respirabilité, les vêtements Softshell sont, en réalité, un assemblage de plusieurs couches. La première (la couche externe) protège de la pluie et du vent. La seconde (la couche interne) vous isole du froid en laissant passer l’humidité. Cet assemblage permet de vous garder au chaud et au sec. Sa légéreté et sa souplesse en font un allier par toute saison. 

Vosges terre textile, le label de la fabrication locale et responsable présente :